En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Vos tips Epargne
Partagez vos astuces pour mettre de l’argent de côté, anticiper vos dépenses ou préparer vos projets.
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
tropcher
Contributeur d'honneur

netissima et suravenir opportunités

Comme Fortuneo, le site "monfinancier.com" propose également l'assurance vie suravenir opportunités qui a rapporté 2.8% net de frais de gestion en 2018, sous condition d'avoir investi 40% du montant en unités de compte.

 

Les unités de compte sont des "paris" valorisés par les marchés financiers au plus juste, c'est à dire , en principe, de façon à ce qu'elles aient autant de chances de gagner que de perdre et en ce sens on peut donc estimer leur rendement à zéro.( Tout le raisonnement qui suit repose sur cette hypothèse)

 

Un investissement de 100, comprenant 60 en suravenir opportunités rapportant 2.8% et 40 en unités de compte rapportant zéro aura donc un rendement de 2.8x0.6=1.68 %, soit finalement moins que le fonds entièrement garanti qui, chez suravenir, a rapporté 2% nets de frais de gestion en 2018.

 

Le fonds netissima a rapporté un rendement net de 2.25 % mais avec seulement une condition de 20% en unités de compte : Un calcul équivalent conduit à un rendement de 0.8x2.25 = 1.8 % qui est exactement celui du fonds garanti eurossima en 2018 pour les anciens contrats souscrits avant 2017.

 

Selon cette "théorie" Smiley heureux l'avantage des fonds garantis à unités de compte imposées serait donc en grande partie "illusoire" Smiley heureux ... L'un des meilleurs économistes de France aurait pu dire qu'il s'agit d'un "attrape-gogos" Smiley heureux ...

 

D'autres pourront prétendre que les marchés financiers investissent dans les entreprises pour en partager les bénéfices et que donc les unités de compte ne peuvent que prendre de la valeur, mais quiquonque s'est un jour aventuré sur les marchés pour consulter des carnets d'ordre est bien obligé d'admettre que, du moins sur le "court terme", la psychologie des "intervenants" est bien plus proche de celle des "parieurs" (traders) que de celle des "investisseurs".

 

Sur le "long terme" la valorisation des entreprises devrait se répercuter sur les cours de bourse, à ceci près que le long terme n'est jamais qu'une suite de courts termes et que cet espoir de valorisation est déjà "anticipé" par les "parieurs".

1 RÉPONSE 1
Profil anonyme
Non applicable

Re: netissima et suravenir opportunités

Bonjour Tropcher,

Je suis assez d’accord avec votre point de vue sur le rendement des UC, dans la mesure où les cours des fonds communs de placement et de la plupart des produits boursiers sont malheureusement souvent décorrélés de la situation réelle des entreprises, la bourse étant, pour beaucoup d’intervenants, une grosse loterie dans laquelle la majorité est toujours perdante.

Pour qui n’aime pas le jeu financier, ce qui est mon cas, j’essaie de contourner le problème, en souscrivant aux fonds euros avec UC imposées ( désormais Suravenir Opportunités), mais en arbitrant dès que possible, soit dès leur valorisation, les UC vers le fonds euros basique, soit Suravenir rendement chez Fortunéo. Quand la bourse est agitée, comme c’est le cas actuellement, je choisis des UC très peu volatiles (obligataires) qui certes ne rapportent rien, mais qui ne perdent rien ou presque. Ainsi, j’obtiens, sans frais ou presque, un rendement de 2.48% (2.8% x0.6)+(2% x0.4) qui comble mes attentes.

Ceci dit, je comprends que certains aient le goût du risque et veuillent gagner plus en risquant de perdre, surtout quand on est jeune et que l’on a l’avenir devant soi, ce qui n’est plus tout à fait mon cas.

Bonne journée à tous.