En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Vos tips Epargne
Partagez vos astuces pour mettre de l’argent de côté, anticiper vos dépenses ou préparer vos projets.
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
tropcher
Contributeur d'honneur

assurance vie vs plan épargne en actions.

Depuis la nouvelle loi pacte les conditions fiscales se rapprochent dans les deux cas, à savoir principalement un prélèvement qui se réduit aux prélèvements sociaux (environ 18%) sur les plus values dans certaines conditions et au bout d'un certain temps après l'ouverture des contrats, contre environ 30% sur les compte titres.

 

Le pea permet la détention de titres cotés en direct aussi bien que de fonds, dont ceux de la sélection ing sans frais d'entrée ni sortie : Sur le pea (comme sur le compte titres) il n'y a pas de frais de garde et les espèces déposées sur le pea ne sont, pour le moment, pas soumises au taux négatif (contrairement à certains autres courtiers comme degiro par exemple à partir de 2500€).

 

L'assurance vie ne permet que l'accès aux fonds de la sélection ing, toujours sans frais d'entrée ni sortie, mais des frais annuels de gestion (d'un peu moins de 1%) sont prélevés.

Les espèces garanties de l'assurance vie ne sont pas (pour le moment) soumises à un taux négatif (les performances passées de eurossima et netissima ayant toujours été jusqu'à présent positives nettes des frais de gestion), et elles sont pour le moment les seules qui soient rémunérées à un taux positif.

Le principal avantage de l'assurance vie pour l'épargne devient ainsi le fait que les "espèces" y sont rémunérées, ce qui n'est le cas nulle part ailleurs (compte courant, livrets à taux minuscules, compte titres et pea) où elles commencent déjà dans certains cas à subir les taux négatifs.

 

La politique de générali visant à recommander 50% netissima et 50% unités de compte pour l'épargne reste en ce cas judicieuse, car c'est la seule qui permet d'épargner avec prudence sur les unités de compte (en conservant 50% de liquidités pour faire face en cas de besoin), sans que cette précaution de conserver une réserve en espèces ne le soit en pure perte, comme c'est maintenant le cas hors de l'assurance vie, ou non seulement elle n'est pas rémunérée, mais risque de devenir soumise à un prélèvement motivé par les taux négatifs sur la monnaie des pays de la zone euro.

 

Tout dépend de l'endroit où l'on place le curseur : A savoir si la rémunération de la partie garantie en espèces compensera les 1% de frais de gestion annuels sur la totalité de l'encours (espèces + unités de compte)... Ce qui imposerait un taux de rendement d'au-moins 2% sur la partie netissima dans le cas d'une répartition équilibrée (50/50) entre netissima et unités de compte.