En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Vos tips Epargne
Partagez vos astuces pour mettre de l’argent de côté, anticiper vos dépenses ou préparer vos projets.
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
tropcher
Contributeur d'honneur

Se faire sa gestion patrimoniale en assurance vie

Le magazine "le revenu" (entendu à la radio sur bfmbusiness) conseille une gestion patrimoniale 80-20, c'est à dire 80% sur le fonds euro garanti et 20% en actions par exemple sur un fonds d'actions internationales.

 

Une perte sur la partie "risquée"  serait ainsi atténuée par la compensation apportée sur le rendement du fonds garanti en euros.

 

Cette pratique est adaptée au fonds garanti en euros netissima qui doit justement correspondre à cette distribution "80-20" (Pas plus de 80% du versement en netissima et au moins 20% en unités de compte - par exemple fidelityworld qui est l'unité de compte proposée dans le contrat ing-générali pour suivre l'indice msci world des actions internationales).

1 RÉPONSE 1
tropcher
Contributeur d'honneur

Re: Se faire sa gestion patrimoniale en assurance vie

En consultant mon compte oneybank (carte des magasins Auchan etc...) je suis justement tombé sur les conditions équivalentes de l'assureur suravenir :

 

suravenir : rendement 2% en 2018 (30% en unités de compte au delà de 500.000 €)

suravenir opportunités : rendement 2,8% en 2018 (40% en unités de compte)

 

à comparer aux conditions générali ing :

 

eurossima : rendement 1,65 % en 2018 (1.8% pour les "anciens" contrats).

netissima : rendement 2% en 2018 ( 20% en unités de compte).

 

La gestion "patrimoniale" suravenir se rapprocherait plus du "60-40" que du "80-20" recommandé par le magasine "le revenu".

 

Elle obligerait à choisir (pour les 40%) des fonds moins risqués (donc moins rémunérateurs) qu'un unité de compte composée d'actions internationales, si bien que finalement les conditions des deux assureurs (générali et suravenir) reviennent à peu près au même (d'autant plus que la différence sur la rémunération garantie ne joue que pour 60% du versement dans le cas de suravenir opportunités).

 

Suravenir est apparu en "outsider" de générali et a dû proposer une offre qui, au premier regard, parait plus "alléchante" mais qui, en y regardant de plus près, émane des mêmes "actuaires" qui ont poussé leurs calculs assez loin pour arriver au même résultat.

 

Fortuneo ayant en outre trouvé le moyen d'ajouter un "flou" suffisant dans ses conditions générales pour détourner la règle des 40% en unités de compte.... Parce que Fortuneo est apparu en "outsider" des banques en lignes de générali et qu'il fallait bien proposer "mieux" (du-moins en apparence) pour trouver des clients.