En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

On en parle ?
Les dernières informations en provenance d'ING Direct
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Highlighted
Modérateur

Les Américains ont choisi Donald Trump

Bonjour à tous,

 

Suite aux élections américaines, Thierry Masset (Chief Investment Officer au sein du Groupe ING) fait le point sur les marchés financiers et l’économie mondiale. 

 

Elections américaines : Résultat et impact sur les marchés

 

L’une des élections présidentielles les plus atypiques qu’aient connus les Etats-Unis a rendu son verdict. La Maison Blanche sera désormais dirigée par Donald Trump et le Congrès restera sous la férule des Républicains. Ce scénario, plutôt non-anticipé par les investisseurs, constitue un véritable coup de tonnerre qui risque d’avoir un effet similaire à celui que l’on a connu après l’annonce du « Brexit ». Un mouvement de défiance envers les actions qui pourrait se répéter à court terme et s’accompagner d’une fuite vers les actifs considérés comme des refuges en période d’instabilité boursière, comme les emprunts d’Etat les plus sûrs, les métaux précieux, ou le yen.

 

Parmi les actions américaines les plus susceptibles d’être déstabilisées, du moins dans un premier temps, par la défaite d’Hillary Clinton, on songe, en particulier, à celles des secteurs considérés comme cycliques (les biens de consommation, l’automobile, ou le transport). Le protectionnisme affiché par Donald Trump tout au long de la campagne ne devrait, en effet, pas leur être favorable.

 

A contrario, les infrastructures devraient être tirées vers le haut, le nouveau président ayant fait état d’un ambitieux programme de dépenses publiques dans le secteur. Autres gagnants potentiels, la pharmacie, les banques et les assurances se sentiront probablement soulagées par la défaite d’Hillary Clinton qui avait annoncé un encadrement plus strict dans la formation des prix des médicaments ainsi qu’une régulation et une fiscalité plus dures à l’égard du secteur financier. Un soulagement que devraient partager les sociétés pétrolières et gazières, Donald Trump étant moins attaché qu’Hillary Clinton au combat contre les effets induits par les changements climatiques. Enfin, les mines de métaux précieux pourraient, elles aussi, profiter de la probable appréciation des cours de l’or et de l’argent.

 

L’analyse

 

L’instabilité financière pourrait, toutefois, assez vite se résorber, à l’instar de ce que l’on a connu après le Brexit. En outre, on sait que Donald Trump entend baisser la fiscalité et augmenter les dépenses publiques. Une perspective qui, in fine, devrait davantage bénéficier aux actions qu’aux obligations. L’hypothèse d’une croissance et d’une inflation plus fortes devrait, en effet, inciter Wall Street à revoir à la hausse ses attentes en matière de taux d’intérêt et pousser la Réserve fédérale à poursuivre son processus de relèvement graduel des taux directeurs.

 

Dans un horizon à moyen/long terme, les actions devront toutefois composer avec deux défis majeurs qui ne sont sans doute pas encore totalement intégrés dans les cours boursiers : la monté du protectionnisme et du nationalisme dans de nombreuses parties du globe et des politiques monétaires qui ne vont pas pouvoir éternellement anesthésier la volatilité sur les marchés financiers. Une incertitude qui explique pourquoi nous restons plutôt prudents vis-à-vis des actifs à risque, a fortiori lorsque l’on sait que la question du « Brexit » n’est toujours pas réglée et qu’un référendum délicat est prévu en Italie le 4 décembre prochain.   

 

Extrait de l’analyse de Thierry Masset, Chief Investment Officer, Groupe ING

 

 

Dans un environnement incertain, n’oubliez pas les fondamentaux :

 

  • Pour votre Compte Titres ou votre PEA :

https://www.youtube.com/watch?v=knUgiU-pqn0&index=25&list=PLOd857fGjv377TW2gnFTkupj48AyFfiCQ

 

  • Pour votre contrat d’Assurance Vie :

https://communaute.ingdirect.fr/t5/Le-Blog/Quelles-strat%C3%A9gies-adopter-dans-un-march%C3%A9-chahu...

 

 

Ce document, diffusé à titre d'information aux clients d’ING Direct, ne saurait en aucun cas s'interpréter comme constituant une offre de services financiers ou de conseil rendus par ING Direct et ne peut être assimilée à une incitation ou recommandation à opérer sur les valeurs/marchés visés. Aussi, il ne peut être utilisé comme un substitut à une consultation rendue par un professionnel compétent. Les informations qu'il contient n'ont aucun caractère exhaustif et leur précision ne peut être garantie. Les opinions qu'il exprime sont celles de leur auteur ING Belgique ; celles-ci sont susceptibles d'évoluer. En tout état de cause, la responsabilité d’ING Direct ne pourra en aucun cas être engagée du fait de l’utilisation de ces informations et des conséquences de toute décision prise sur la base des informations, données et analyses présentes dans ce document.

1 RÉPONSE 1
Nouveau membre

Re : Les Américains ont choisi Donald Trump

A long terme,le dollar va remonter ?

et dans ce cas,l'euro va baisser

 

quid du change CHF/EURO?

 

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).