En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Moyens de Paiement
La communauté ING Direct répond à toutes vos interrogations concernant vos moyens de paiement : chèque, carte bancaire... N'hésitez pas à poster vos messages sur notre Web Café.
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Florence-C
Retraité du Web Café

Re: Assurance moyen de paiement

Bonsoir Banana et tropcher

 

@Banana,  Afin de faire le point sur votre dossier, nous allons vous envoyer un message privé.

 

Pour le consulter, cliquez sur l'enveloppe située au-dessus de votre profil. 

 

A bientôt.

Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour,

Sauf si ce que vous appelez « une vérification d’identité » est un rejet de prélèvement tardif, je n’ai pas à encore à vous confirmer ce que vous savez déjà.

Vous avez mon dossier, mes coordonnées.

Vous avez ma demande.

Vous avez la demande et la relance du Médiateur.

Doriane-D
Modérateur

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour Banana,

 

Nous avons transmis vos coordonnées afin de vérifier la relance du médiateur et qu'une réponse lui soit envoyée.

 

Nous vous souhaitons une bonne journée.

Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour,

 

Avez-vous réussi à retrouver le mandat de prélèvement CWI ?

 

Celui que je n’ai jamais signé, celui qui doit être en votre possession pour avoir le droit de prélever mon compte ?

 

Cordialement. 

jeanmi12
Contributeur respecté

Re: Assurance moyen de paiement

Félicitations pour votre ténacité.
Vous avez raison. Quand on est dans son bon droit, il faut résister à la politique de l'inertie et du pourrissement pratiquée par les banques, en l'espèce ING et son sous-traitant CWI, quoiqu'il en coûte et même si l'enjeu financier est limité.
Il est clair que la banque parie sur le découragement du client. Il faut lui montrer qu'elle a tort. On peut simplement regretter que de lourdes sanctions ne soient pas prévues, en pareil cas.
Courage donc et bonne chance !
Bien cordialement
Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour,

Oui le dossier est en cours d’instruction auprès du médiateur.

ING a mis plus de 3 mois à donner réponse au juriste qui s’occupe de mon dossier.

Ce qui est cocace, c’est qu’ils ne répondent à AUCUNE question :

- demande de présentation du mandat de prélèvement cwi, ils n’ont JAMAIS répondu,

- demande de rejet de prélèvement tardif fait dans les délais, à ce jour JAMAIS évoqué par AUCUN de leurs services.

Ce qui est fort c’est qu’ils n’évoquent JAMAIS ces éléments, à aucun moment je n’ai lu « mandat de prélèvement » ou « rejet tardif ».

Ils n’ont aucune décence.

Presque un an plus tard, ils n’ont donc :
- pas de mandat de prélèvement à me présenter (il n’existe pas),
- pas de rejet tardif exécuté (ils n’en parlent pas).

C’est la politique du disque rayé par des banalités qui n’ont aucun sens (« nous prenons contact avec vous en privé », juste pour dire de ne pas étaler nos litiges en public).

La prochaine étape sera de porter cela auprès de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), puisque ces messieurs dames ne veulent rien répondre.

Merci pour votre message.

Bon dimanche.
jeanmi12
Contributeur respecté

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour Banana, 

 

Votre cas me rappelle étrangement la façon de faire de Fortunéo chez qui nous avons des assurances vie. Lors de l’ouverture de mon contrat, j’avais souscrit, outre le fonds en euro,  une UC qui, selon la banque, devait être valorisée avec un préavis d’un jour (c’est-à-dire que l’UC était valorisée sur la base du cours du surlendemain de la souscription au lieu du lendemain dans le cas général). Logiquement, les UC ayant une valorisation dérogatoire doivent figurer sur la notice d’assurance transmise au client à la souscription, les modifications de ladite notice devant être portées à la connaissance du souscripteur, par la messagerie en règle générale.

Or, me concernant, la notice qui m’avait été transmise (vraisemblablement par erreur) par voie dématérialisée et dûment authentifiée ne comportait pas de dérogation de valorisation pour l’UC souscrite qui devait donc être valorisée sur la base du cours du lendemain de la souscription et non du surlendemain, comme l’avait fait FORTUNEO. Le problème est que le cours avait monté entre-temps, de sorte que j’avais été crédité d’un nombre de parts insuffisant. Enjeu financier environ 8 euros.

J'ai considéré, à juste titre me semble-t-il, que je n'avais pas à supporter les conséquences de l'erreur et(ou) du défaut d'information de la banque (qui a un devoir d'information et  de conseil, ne l'oublions pas).

FORTUNEO n’a jamais voulu reconnaître son erreur, ni même répondre à mon argumentation simple et claire, de sorte que j’ai été contraint de contester jusqu’au médiateur qui a reconnu le bien-fondé de ma demande, après quoi j’ai obtenu le petit dédommagement financier réclamé. Il est clair que j’ai agi par principe et non pour l’argent.

 Je considère que les banques ne sont pas au-dessus des lois et qu’elles doivent reconnaître leurs erreurs et en assumer les conséquences. Le problème, c’est qu’elles ne le font pas, malgré les argumentations réitérées y compris celles provenant de services juridiques comme le Médiateur.

 

Il faut être patient pour contraindre les banques !

 

Ceci dit, Bon dimanche

tropcher
Contributeur d'honneur

Re: Assurance moyen de paiement

Les banques et les assurances financent les campagnes électorales des partis politiques et elles installent leurs lobbies dans les couloirs de l'assemblée nationale et du parlement européen.

 

Ce sont elles qui "font la loi", détiennent le pouvoir et de plus  prélèvent l'impôt (que deviendrait l'Etat sans les banques ?).

 

Le Maître des horloges est celui qui tient les cordons de la bourse.

 

Que  peut bien peser la justice en face du pouvoir économique ? Elle n'est plus qu'un vague cache-misères troué de toutes parts qui ne sert désormais qu'à tenter de sauver les apparences pour permettre aux plus naïfs de conserver leurs illusions en se croyant rassurés.

Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Merci pour votre message.

En effet, ce qui est irritant c’est le manque d’authenticité dans les échanges.

Il plane toujours une méfiance à l’égard d’un organisme qui nous pousse à être vigilant, lorsque le devoir de conseil n’existe plus que sur le papier.

Ce n’est pas acceptable.

Je recherche une relation de confiance avec ma banque.

Je ne cherche pas non plus à trépigner pour tout et pour rien, je veux des réponses simples, à des questions simples.

Ce qui n’est visiblement pas possible.

Dommage que cela reflète l’état d’esprit de ing.
Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour,

C’est bien la triste réalité que vous évoquez.

Les mauvaises créances des banques sont souvent rachetées par l’Etat afin de sauver ce qui reste de l’Économie.

Elles sont donc nanties malgré leurs agissements.

Quand je vois ce que HSBC par exemple peut se permettre de faire, sans qu’aucun agrément ne leur soit retiré je me dis que le pot de terre a encore peu de jours devant lui.

Mais malgré tout, à mon petit niveau je ne trouve pas envisageable de me contraindre à rester sans réponse.

Je continuerai donc à demander mes réponses qui a ce jour, presque un an plus tard, n’ont toujours pas fait écho dans leurs services.

Merci pour votre message.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

J’ai contacté cwi, ils sont drôles.

Ils ne répondent pas non plus lorsque je leur demande un mandat de prélèvement à mon nom.

Ils viennent de m’envoyer le contrat d’adhésion en me demandant de renvoyer dès que possible le mandat de prélèvement.

Marchez vous sur la tête ?

Je demande à l’un et l’autre le mandat de prélèvement, personne ne me répond.
tropcher
Contributeur d'honneur

Re: Assurance moyen de paiement

Entre le délai de 8 semaines et celui de 13 mois toute demande de rejet tardif de prélèvement doit être respectée par la banque sauf si elle est en mesure (c'est elle qui a la charge de la preuve) de prouver qu'il y a bien un mandat de prélèvement.

 

Le fait que la banque vous demande un mandat de prélèvement prouve bien que vous ne l'avez pas signé.

 

Mais la banque considère que puisqu'elle vous envoie un mandat de prélèvement pour signature c'est la preuve que vous avez demandé qu'il vous soit envoyé (elle ne considère ce papier que comme une confirmation).

 

Juridiquement la position de la banque ne me parait pas très défendable.

 

Voir si nécessaire avec l'afub ?

 

Il m'était arrivé autrefois exactement la même mésaventure avec orange internet

 

La banque considère qu'en ne renvoyant pas le mandat de prélèvement signé c'est vous qui ne respectez pas votre engagement.

jeanmi12
Contributeur respecté

Re: Assurance moyen de paiement

 

 

Vous avez donc la preuve que le mandat de prélèvement n'a pas été donné.

Au plan juridique, la situation de CWI et ING est intenable.

Il est regrettable que ces 2 organismes n'acceptent pas de reconnaître leurs erreurs. Comme toujours, on joue sur l'inertie, le pourrissement, la lassitude du client en espérant qu'au final le réclamant lâchera prise.

 

On est loin des grosses campagnes publicitaires mettant en avant le service au client dans les situations difficiles !

 

Classique en matière bancaire, mais insupportable  !

Banana
Contributeur occasionnel

Re: Assurance moyen de paiement

Bonjour tropcher,

Je ne connais pas l’afub, merci pour l’info.

Quel a été l’issue avec Orange sans indiscrétion ?

Ont-ils accepté de prendre leurs responsabilités ?


Bonjour jeanmi,

C’est tout à fait ça, ils attendent la lassitude du client, sauf que je ne peux m’y resoudre.

Je ferai mon petit bonhomme de chemin jusqu’à avoir mes réponses.

Bonne journée à tous.
tropcher
Contributeur d'honneur

Re: Assurance moyen de paiement

Pour orange j'ai résilié ma ligne téléphonique qui a bien été coupée et mes prélèvements de facture de téléphone ont bien été stoppées (et même un trop perçu remboursé), mais cela n'a pas empêché les prélèvements de facture orange internet de continuer à courir, j'ai envoyé plusieurs lettres recommandées pour résilier l'abonnement internet restées sans réponse et me suis enfin décidé à demander à laposte de suspendre le prélèvement, avec des frais d'une vingtaine d'euros et en me prévenant que la suspension ne dépasserait pas la durée d'un an.

 

Finalement j'ai payé près de 6 mois d'abonnement orange internet pour rien (puisque ma ligne était coupée) , le plus cocasse étant que j'ai récemment souscrit à un abonnement mobile sosh à l'occasion duquel orange m'a rappelé que je lui devais encore de l'argent sur cet ancien (plus de dix ans) soi-disant abonnement orange internet fixe... Bien sûr c'est moi qui, à mon tour, n'ai pas répondu.

 

J'avais seulement eu le tort de téléphoner pour me renseigner sur les tarifs internet, on ne pouvait rien me dire avant que j'ai confirmé mon rib (que orange avait d'ailleurs déjà pour ma ligne fixe) et ensuite, comme vous, j'ai reçu un mandat de prélèvement à remplir par écrit, que je n'ai pas rempli ni renvoyé, pensant comme vous que cela suffirait à annuler cet abonnement qui ne pouvait pas être mis en place, la ligne téléphonique n'étant pas à mon prénom, mais cela ne génait nullement orange pour continuer les prélèvements sans que je n'ai jamais rien "signé".

 

Les prélèvements fonctionnent sur le principe de l'open bar : Il faut impérativement passer par la liste blanche pour pouvoir être tranquille.

Meilleurs auteurs de solution

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).