En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Posséder, c’est dépassé !

Automobile

 

DOSSIER - Automobile, en avoir ou pas ?

Est-ce encore une bonne opération économique d’acheter une voiture, dont le coût est élevé ? À celui-ci s’ajoutent nombre de dépenses souvent non prévues par l’automobiliste. Mais des solutions pour réduire la facture existent !

Louer son véhicule plutôt que l’acheter devient une solution intéressante. En longue durée ou au coup par coup, à qui s’adresse prioritairement la location leasing ? D’autres options pour tirer des revenus de son automobile ont également le vent en poupe comme le covoiturage, l’auto-partage ou encore l’utilisation de son véhicule comme espace publicitaire.

Pour ceux qui n’accordent pas une importance particulière au statut de propriétaire de véhicule, le leasing en location longue durée (LLD) ou en location avec option d’achat (LOA) est une option à envisager. Elle permet de louer une voiture neuve sur une période s'étalant de deux à cinq ans, suivant un kilométrage convenu dès le départ.

Les dépenses engagées sont ainsi étalées et moindres, comparées aux mensualités à payer pour un crédit. Les loyers sont aussi ajustables selon la demande du locataire, peuvent être progressifs, fixes ou dégressifs. Le budget ne laisse donc place à aucun imprévu. D’autant plus que la voiture sera régulièrement entretenue et qu'elle jouira de la garantie du constructeur tout au long du contrat.

Selon Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem de l’automobile : « Les offres en leasing séduisent de plus en plus de consommateurs qui veulent une bonne offre ménageant leur trésorerie. Cette solution permet de sortir moins d’argent par mois même si elle revient un peu plus cher au final. C’est la même cible d’acheteurs que pour le neuf, avec une moyenne d’âge située entre 52 et 54 ans. Même s’il existe aussi une certaine catégorie de personnes qui achètent pour leurs enfants (1). » 

Des nouvelles solutions jugées plus économiques et pratiques que celles d’utiliser une voiture particulière s’installent également avec succès sur le marché de l’automobile. L’auto-partage est un complément évident aux politiques d’éco-mobilité. Cette offre en libre-service et en trace directe, autrement dit sans obligation de remettre le véhicule à la station de départ ni de payer le temps de stationnement, séduit de plus en plus d’automobilistes. Fort de ses 43 000 abonnés actifs, le service Autolib’ constitue aujourd’hui le plus grand service d’auto-partage en trace directe au monde (2).

Pour les conducteurs qui effectuent aujourd’hui des arbitrages pragmatiques en fonction du coût de chaque trajet, le covoiturage est également une solution appréciée. « Le succès du covoiturage s’explique par l’envie de faire des économies. Si les automobilistes passent à l’action, c’est qu’ils trouvent dans le covoiturage un service fiable et digne de confiance. Aujourd’hui, on réserve et on sait avec qui l’on part, ce qui est très rassurant pour le conducteur comme pour le passager. La moyenne d’un parcours en covoiturage en France est de 330 km. Cela concerne des trajets longues distances comme les départs en week-end ou en vacances (3) », explique Laure Wagner, cofondatrice de Blablacar, société de covoiturage.

Tirer parti de la possession de son automobile peut aussi être envisagé d’un point de vue esthétique.

Des spécialistes de marquages publicitaires proposent une rémunération contre des affichages sur les vitres ou la carrosserie du véhicule.

« Nous avons d’un côté des annonceurs à la recherche d’un support publicitaire très urbain et décalé pour développer la notoriété d’une marque ou d’un produit. De l’autre, une communauté de conducteurs, propriétaires de petites voitures urbaines, qui aiment les marques, les concepts publicitaires… Ils adorent le total relooking de leur véhicule et y voient aussi un intérêt financier, car nous les rémunérons pour chaque campagne que nous posons sur le véhicule. Ils doivent simplement être propriétaires d’une automobile en excellent état, effectuer au moins 1 200 km par mois et la garer nuit et jour à l’extérieur, témoigne Valérie de La Vigerie, présidente de Quadriplay, spécialiste de communication urbaine et mobile.

Sources : 

(1) Marché automobile français – ventes particulières - CCFA – mars 2015.

(2) L’auto-partage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière ? Le cas d’Autolib’, étude réalisée par 6t, Bureau de recherche avec le soutien de l’Ademe, 2014.

(3) Chiffres Blablacar 2014.

 

A lire également dans notre dossier "Automobile, en avoir ou pas ?":

Les soubresauts du marché automobile français

A qui acheter son véhicule neuf ou d’occasion ?

Essence, maintenance et assurance, freins à l’achat ?

Crédit photo : © hreniuca - Fotolia

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).