En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Les robots investisseurs, de plus en plus performants

Fotolia_64352337_S .jpg

 

 
En 2014, des algorithmes d'investissement ont produit de meilleurs résultats en moyenne que des investisseurs humains dans le domaine des hedge funds, également appelés fonds spéculatifs. Cela veut-il dire que, dans le futur, tous les investissements seront réalisés par des robots ? MSN Money analyse ce phénomène.

Les fonds ayant réalisé les meilleures performances sont ceux qui ont utilisé des algorithmes permettant de suivre les tendances du marché. En simplifiant à l'extrême, si un titre voit sa valeur augmenter, on parie que celle-ci va continuer à grimper, et vice versa. Ces robots ont notamment parié que les prix du pétrole allaient persister à baisser et la valeur du dollar à augmenter.

Selon l'article, la tendance des robots investisseurs devrait se poursuivre en 2015. Mais rassurez-vous, derrière ces algorithmes, les fonds sont toujours pilotés par des personnes en chair et en os. Selon vous, est-ce un aperçu des outils d'investissement du futur ?

Crédit photo : Fotolia

1 Commentaire
tropcher
Contributeur d'honneur

IBM a déjà fabriqué un ordinateur capable de battre le champion du monde aux échecs ... En théorie rien ne l'empêcherait d'en fabriquer un autre qui soit capable de plumer Waren Buffet à la bourse !... (Sauf que Waren Buffet a certainement dû prendre la précaution de participer au capitale d'IBM !).

 

Dans une optique de "big data" (traitement simultané d'un grand nombre de données) la bourse se réduirait à une bataille entre "gros" (très gros !) ordinateurs et jouerait pleinement son rôle d'évaluation des entreprises de manière  plus rigoureuse et impartiale que par des "humains".

 

Certaines choses arrivent quelquefois beaucoup plus vite qu'on ne le pense.

 

Bien des gérants de fonds ont du mal à suivre leur indice de référence (benchmark) et le logiciel qui suivrait exactement cet indice ne serait pas très difficile à élaborer (les trackers) : On ne peut imaginer un algorithme plus simple !