En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

In vino veritas : le vin, la conquête mondialisée

investir_vin_conquète.jpg

 

 

DOSSIER - Investir dans les vins d’exception, un placement qui a du nez !

Investir dans les grands crus ne consiste pas à uniquement à diversifier son patrimoine. Le marché de « l’or rouge » commence à pénétrer dans les milieux financiers et connaît même une réelle progression. De plus en plus attractif, il permet aujourd’hui d’investir en prenant des risques maîtrisés et rentables. Quels placements privilégier, quelles stratégies adopter ? Quels sont les nouveaux acteurs ? Suivez le guide…

Investir dans le vin est un voyage, une découverte de nouveaux horizons liés au plaisir. Cette culture, cette tradition et cet art de vivre s’affranchissent du savoir-faire français sous l’impulsion de nouveaux producteurs et amateurs très créatifs qui renouvellent le marché. Qui sont-ils ?

Aujourd’hui, le vin est une culture mondiale. Les grands vins de Bordeaux sont au cœur de l’achat des investisseurs spécialisés, mais ils ne sont plus seuls : certains crus de Bourgogne, du Rhône, mais aussi du Piémont, en Italie, d’Australie, de Californie ou de Chine, représentent aussi des investissements émergents.

« Les amateurs de vins ont beaucoup changé en vingt-cinq ans. Plus jeunes, plus mixtes, plus cultivés aussi, ils comprennent mieux la force culturelle du vin, sont plus curieux et moins chauvins, commente Thierry Desseauve, directeur de publication d’En Magnum, nouveau magazine consacré au vin (1). On trouve aujourd’hui des passionnés et des collectionneurs dans le monde entier. Les Américains sont là depuis longtemps, les Russes depuis quinze ans, les Chinois depuis la fin des années 2000. Mais il y a aussi des Brésiliens, des Japonais, et beaucoup d’Européens. Et la France demeure un marché très actif. »

Les États-Unis sont le premier marché du vin au monde, avec une consommation atteignant 312,5 millions de caisses de 9 litres en 2014, et qui devrait continuer d’augmenter de l’ordre de 11% dans les cinq prochaines années (2). Les Américains demeurent des investisseurs qui ne sont pas en manque d’idées novatrices, comme le vin conditionné en verre de 18,7 centilitres dont le marché progresse plus vite que celui de la bouteille de 75 cl outre-Atlantique : il pèse 253,6 millions de dollars aux États-Unis (3).

La Chine est un second marché particulièrement actif. Les investisseurs font de plus en plus l'acquisition de domaines viticoles en France. En cinq ans, plus de 75 propriétés ont été rachetées par ces investisseurs (4). Les Chinois sont de ce fait devenus les premiers investisseurs étrangers dans le vignoble bordelais malgré un fait nouveau : le ralentissement des exportations vers la Chine. En 2014, elles ont enregistré un repli de 17,5 % en valeur et une baisse de 9 % en volume, avec 60 millions de bouteilles expédiées (5). Mais la curiosité et l’adaptation intelligente de ces néo-investisseurs vinicoles sont prometteuses. S’ils ont commencé par s’intéresser aux domaines modestes du Bordelais pour revendre plus cher le vin chez eux, ils convoitent désormais les plus beaux châteaux français.

Nouveaux producteurs, nouveaux consommateurs, nouveaux investisseurs… Le marché mondial du vin est en pleine ébullition. De nouveaux acteurs arrivent sur le secteur tel qu’Israël, qui a vu ses exportations grimper de 20 % en 2014, à 40 millions de dollars (6), un véritable record pour un pays qui compte cinq régions viticoles distinctes.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également dans notre dossier "Investir dans les vins d'exception, un placement qui a du nez":

 
Sources :
 

(1) Premier numéro paru le 4 juin 2015 en kiosque

(2) Étude Vinexpo/IWSR 2015

(3) Chiffres Nielsen 2015

(4) Investissement chinois en France, mythes et réalité, Camille Chen, éditions Pacifica, février 2014.

(5) Rapport statistique 2013 sur la vitiviniculture mondiale de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV)

(6) Chiffres 2014 de l’Institut israélien de l’export, produits vinicoles

Crédit photo : Mr Korn Flakes - Fotolia

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).