En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

DOSSIER - Vacances : ils partent avec nous

Chiens & Chats

 

DOSSIER - Les animaux de compagnie, une passion française

La France est championne d'Europe en matière d'animaux de compagnie : en 2014, on y recensait plus de 63 millions d'individus. Mais adopter un animal n'est pas un acte anodin, c'est un engagement sur le long terme. Entre la nourriture, les soins, le gardiennage… les frais d'entretien peuvent vite devenir conséquents. À quoi faut-il s'attendre ? Éléments de réponse dans notre dossier.

En 2013, 42 % des propriétaires de chats ou de chiens considéraient l'organisation des vacances avec leur animal comme un casse-tête (1). Mais les emmener avec soi est plus facile qu’on ne le croit : l'important est d'anticiper.

Avant de boucler les valises de votre animal de compagnie, une visite chez le vétérinaire s’impose, surtout si l’on envisage de l’emmener à l’étranger. « Au moins un mois avant le départ, il est indispensable de consulter un vétérinaire pour vérifier que tout est en règle (vaccinations, identification, carnet de santé) et pour faire une visite de contrôle, explique le vétérinaire Marc Veilly. Il vous donnera aussi de très nombreux conseils pratiques pour passer de bonnes vacances. »

Le passeport européen, obligatoire à l’étranger

Le vétérinaire est aussi la seule personne habilitée à délivrer un passeport européen, document indispensable à tout chien, chat ou furet qui quitte le territoire. Il prouve que l'animal est identifié et vacciné, notamment contre la rage. Mais parfois, selon les pays, ce document n'est pas suffisant. Ainsi, la Finlande, le Royaume-Uni, Malte et l'Irlande exigent en plus une vaccination contre l’échinococcose pour les chiens. Le Japon, l'Australie ou l'Inde appliquent une quarantaine.

À la recherche de meilleures infrastructures

En 2013, seuls 38 % des maîtres avaient fait le choix de partir avec leur compagnon. Un chiffre qui s'explique en partie par les problèmes rencontrés pour l'accueil de leur animal sur les lieux de vacances : 79 % considéraient qu'ils ne sont pas suffisamment adaptés (1). Pour les aider, la Fondation 30 millions d'amis a répertorié sur son site plus de 20 000 lieux de villégiature qui acceptent les animaux de compagnie. Une carte des plages où ils sont autorisés est également disponible.

Voiture, avion ou train ?

Vient enfin la question du transport. La voiture est plébiscitée par 75 % des Français (1), sans doute pour sa plus grande souplesse. Mais c'est aussi une solution à moindre coût : en avion ou en train, il faudra payer une somme supplémentaire qui dépendra de la destination et du gabarit de l'animal ; par exemple, 200 euros pour un voyage aux États-Unis avec Air France ou jusqu'à 50 % d'un billet 2e classe à bord des TGV.

Autre donnée à prendre en compte : le mal des transports. Bâillements, gémissements, vomissements voire diarrhées… Les chiots y sont plus sensibles, mais chiens et chats de tous âges peuvent être concernés. Pour limiter ces désagréments, demandez un traitement à votre vétérinaire.

« Les vacances sont un moment privilégié pour toute la famille, et c’est aussi le plaisir de passer plus de temps avec son animal, poursuit Marc Veilly. Promenades, caresses et moments de complicité seront au programme ! » L'été est cependant la période de tous les records en matière d'abandons : chaque année, 100 000 animaux sont délaissés, dont 60 000 pendant la période estivale (2). Pourtant, des solutions existent pour ceux qui ne peuvent emmener leur compagnon avec eux.

Partir sans son animal

Première option : la pension. Il s'agit d'un établissement géré par des professionnels où tout est pris en charge (nourriture, promenades, soins, etc.). Attention toutefois : selon l'organisme, les tarifs (à partir de 10 € par jour (2)), l’état de propreté, la taille des boxes et la sécurité varient. Il est donc conseillé d'aller visiter plusieurs endroits avant de faire son choix. La pension doit posséder un agrément de la préfecture.

Autre solution : le placement en famille d'accueil. Moyennant une vingtaine d'euros par jour (2), elle s'occupera de votre animal à son domicile. Là aussi, une ou plusieurs rencontres préalables s'imposent pour vérifier le sérieux de la famille et les conditions d'hébergement (jardin, avec ou sans enfants, etc.).

Enfin, ceux qui préfèrent que leur animal reste chez lui pourront faire appel à un dog-sitter. Le principe : une personne, souvent retraitée ou étudiante, vient tous les jours pour nourrir, promener et soigner votre animal. Côté tarifs, comptez à partir de 10 € par jour (2).

Mais qu'importe l'option choisie, l'important est de laisser son fidèle compagnon à une personne de confiance qui saura prendre soin de lui. Ainsi, lui comme vous pourrez profiter des vacances en toute sérénité.

A lire également dans notre dossier :

- L’ALIMENTATION, PREMIER POSTE DE DEPENSE

- LA SANTE, UN BUDGET A NE PAS NEGLIGER

- AVOIR UN ANIMAL DE RACE, LE RÊVE D’UNE VIE

- ILS ONT FAIT DE LEUR PASSION UN METIER

(1) Enquête IPSOS 2013 pour la campagne « Ils partent avec nous »

(2) Source : Fondation 30 millions d’amis

Crédit photo : © BillionPhotos - Fotolia

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).