En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

DOSSIER - Epargne : Existe-t-il une méthode pour mieux épargner ?

Epargne

 

L’épargne : une préoccupation pour tous les Français       

L’épargne doit être considérée à la fois comme une assurance personnelle contre les coups durs et un moyen de se constituer un capital. S’il n’existe pas de recettes universelles pour choisir ses placements, mieux vaut avoir les idées claires sur ses objectifs et raisonner rendement net (après impôt) pour éviter de mauvaises surprises.

Faut-il commencer à épargner dès les premiers salaires ou attendre d’avoir un revenu plus confortable ? Calculer son « reste à vivre » et en déduire l’épargne éventuellement disponible ? Fixer son taux d’épargne en fonction de son salaire ? Quelle méthode choisir ?

L’équation semble simple au premier abord : l’épargne est égale à vos revenus moins vos dépenses.

« S’il est nécessaire de se constituer une épargne dite de précaution pour faire face à des dépenses ponctuelles (réparations de la voiture, perte d’emploi, travaux non prévus…), il ne faut pas hésiter à placer le reste en actifs risqués pour obtenir du rendement », recommande Pierre Delalande, conseiller en gestion de patrimoine. Selon lui, cette épargne doit correspondre à environ un an de dépenses.

Encore faut-il établir son budget personnel, c’est-à-dire bien connaître ses dépenses (loyer, nourriture, crédits, loisirs…) et ses ressources (salaire, aides diverses, revenus du patrimoine) et y réfléchir pour mieux anticiper : certaines dépenses sont-elles compressibles ? Comment se répartissent-elles ? Avez-vous des dépenses particulières à prévoir à court terme ? « Refaire son budget sur une base annuelle permet d’adapter au mieux son effort d’épargne à ses revenus », estime Pascale Micoleau-Marcel, déléguée générale de La finance pour tous qui ajoute : « Faites bien vos comptes, car si vous versez 200 ou 300 € par mois sur un livret d'épargne, mais que vous êtes régulièrement à découvert sur votre compte courant et payez des frais sur ce dépassement à des taux bien plus élevés, l'épargne régulière n'est pas faite pour vous. Mieux vaut dans ce cas, ponctuellement, placer des sommes excédentaires (13e mois, primes…) pour les faire fructifier. »

Une des premières questions à se poser est en effet de savoir si vous pouvez épargner de manière régulière ou ponctuelle. « En investissant régulièrement, il est possible de se constituer, sur le moyen terme (4-5 ans), un capital qui permettra de financer une partie d’un projet, comme les frais de notaire et un petit apport pour un achat immobilier », reconnaît Pascale Micoleau-Marcel.

Un exemple : pour obtenir un capital de 30 000 € à 35 ans (en supposant un rendement net de 2 %), vous devez épargner chaque mois 145 € si vous commencez à 20 ans, 230 € si vous débutez à 25 ans, ou encore 480 € si vous attendez 30 ans… D’où l’intérêt de commencer le plus tôt possible !

Un investissement programmé peut commencer à partir de quelques dizaines d'euros. L'effort d'épargne est donc facilement réalisable, même avec un petit budget. « Généralement, vous pouvez adapter le montant de ces versements : les augmenter, les réduire, les suspendre temporairement… sans payer de frais, poursuit Pascale Micoleau-Marcel. Attention toutefois à être vigilant sur les frais d’entrée de certains produits d’épargne (contrats d’assurance vie, Sicav et fonds d’investissement…) qui peuvent être élevés. Sachez que ces frais sont généralement négociables. » Ces frais sont parfois même inexistants, notamment chez certains établissements bancaires en ligne.

Plus vos revenus sont élevés, plus l’effort à fournir est facile compte tenu de votre reste à vivre : épargner 10 % de ses revenus quand on gagne 3 000 euros par mois est un effort faible comparé à celui d’une personne gagnant le smic. Plutôt qu’un montant, il est donc préférable de se fixer un taux et de s’y tenir : c’est la régularité de l’effort dans le temps qui donne des résultats.

A lire également dans notre dossier :

COMMENT LES FRANÇAIS EPARGNENT-ILS ?

ASTUCES POUR PAYER MOINS D’IMPOTS

QUEL HORIZON DE TEMPS POUR VOTRE EPARGNE ?

POUR QUEL TYPE D’EPARGNE ETES-VOUS FAIT ?

Crédit photo :  © Stock Rocket - Fotolia

Étiquettes

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).