En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Anticiper la nouvelle transition démographique

anticiper_transition_demographique.jpg

 

DOSSIER - Silver économie, l'or gris du marché des seniors

En 2040, les seniors représenteront un tiers de la population française et plus de la moitié des dépenses de consommation. Quel est leur pouvoir d'achat ? Quels types d'investissement leur sont dédiés ? La silver économie s’organise.

Vivre plus longtemps entraîne de nouveaux besoins, notamment dans les domaines de la santé et des services. Et ce d’autant plus que le grand âge est souvent synonyme de dépendance. L’économie et l’État doivent s’adapter à cette nouvelle donne et proposer des solutions adaptées aux seniors.

En 2040, plus de 31 % de la population aura plus de 60 ans (1). Les seniors du XXIe siècle profitent d’une espérance de vie qui ne cesse d’augmenter et leurs besoins vont s’accroître. Pour celles et ceux qui se veulent dynamiques et souhaitent profiter de leur retraite avant d’entrer, éventuellement, dans une phase de perte d’autonomie qui peut s’accompagner de frais coûteux, réfléchir à la notion du « vivre ensemble » est aujourd’hui indispensable.

Cette solidarité intergénérationnelle permet à chacun de trouver sa place dans la société.

« Il est important de faire face au vieillissement de la population, de réfléchir sur ses conséquences et d’induire la réflexion de vivre avec des personnes âgées et notamment dépendantes. La dépendance aux âges élevés devient très importante. Il y a actuellement 1, 2 million de personnes dépendantes en France et le nombre pourrait atteindre 2 millions en 2035 », affirme Alain Villemeur, docteur en économie et directeur scientifique de la Chaire transitions démographiques, transitions économiques.

Selon Mohammed Malki, consultant et expert du bien vieillir : « Le vieillissement de la population ouvre un marché. Les seniors sont des consommateurs auxquels il ne faut pas simplement proposer des possibilités de soins, mais également des services adaptés comme des logements, des solutions numériques, de la mobilité, des produits assuranciels et bancaires, des produits de loisirs, culturels, etc. »

Pour mieux gérer ce défi, la loi sur « L'adaptation de la société au vieillissement » doit être votée courant 2015 pour une mise en application en 2016. Si l’enjeu ouvre le débat public et permet de prendre du recul sur le vieillissement et ses conséquences de manière plus large, il est également porteur de croissance, générateur d’un développement économique autour des besoins et des aspirations des plus âgés, et notamment de leur entrée dans la dépendance.

« La dépendance n’est pas un élément de rupture, c’est un phénomène chronique que l’on évoque jeune dans la vie active, dans la consommation, dans l’habitat. On doit prévoir la dépendance avec deux leviers essentiels : l’assurance et la mobilisation du patrimoine financier et résidentiel des seniors », poursuit Mohammed Malki.

Alain Villemeur voit pour sa part un secteur qui pourrait être dynamisé par l’État.

« Il faut faciliter le développement de la silver économie par une politique d’incitation des commandes publiques. Je prends l’exemple de la télésurveillance, un domaine qui a beaucoup de mal à se développer en France. Dans certains pays nordiques, 80 % des habitants âgés de plus de 85 ans sont équipés d’une téléassistance. Ce secteur pourrait être dynamisé assez rapidement si les acteurs concernés comme les hôpitaux, les Ehpad, les conseils généraux ou les médecins travaillaient de concert pour développer ces dispositifs très utiles. Une fois que les habitudes seront mises en œuvre, le secteur privé pourra prendre le relais. »

La silver économie se décline principalement en deux volets : l’accompagnement sanitaire et social des personnes âgées – qui comprend les établissements spécialisés –, et le secteur des services à la personne ainsi que le développement de la gérontechnologie, permettant d’équiper les lieux de vie des personnes âgées.

Si les retards d'investissement pour les seniors se font pour l’instant remarquer en France, l’impulsion des pouvoirs publics, les nouveaux soutiens fiscaux et financiers attendus vont de pair avec une prise de conscience individuelle en train de naître. Elle est d’ailleurs portée par les habitudes d'usage des seniors d'aujourd'hui, et soutenue par de nouvelles propositions de services de la part des entreprises.

Source :

(1) Étude Insee N°1320, oct. 2010. Projections de la population à l’horizon 2060

A lire aussi dans le dossier "Silver économie : l'or gris du marché des séniors" :

Investir dans les résidences pour séniors

Crédit photo : © drubig-photo - Fotolia 

 

1 Commentaire
Profil anonyme
Non applicable
Surcharge de compliments: Vous avez dépassé la limite de 10 messages complimentés par jour. +1

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).