En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

A qui acheter son véhicule neuf ou d’occasion ?

Automobile

 

DOSSIER - Automobile, en avoir ou pas ?

Est-ce encore une bonne opération économique d’acheter une voiture, dont le coût est élevé ? À celui-ci s’ajoutent nombre de dépenses souvent non prévues par l’automobiliste. Mais des solutions pour réduire la facture existent !

Que choisir, entre la tranquillité d'esprit auprès des pros et les bonnes affaires auprès des particuliers ? Acompte, arrhes, chèque de banque, crédit, plusieurs moyens de paiement sont envisageables pour simplifier et sécuriser vos transactions. Quel est le plus sûr ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Acheter son véhicule à un professionnel sécurise non seulement la qualité du bien – sa conformité, son diagnostic mécanique et électronique, son suivi d'entretien – mais aussi l’investissement réalisé, avec le kilométrage garanti, la garantie mécanique ou encore l’origine. En achetant directement à un particulier, l’automobiliste s'expose davantage à des aléas quant à la qualité de ce qu’il acquiert. Même si les véhicules sont de plus en plus fiables, de nombreuses pannes sont aujourd'hui d’origine électronique et coûteuses à réparer sans garantie constructeur. D’autant plus qu’en cas de mauvaise surprise, les procédures judiciaires sont longues et leur issue est souvent incertaine.

Côté financement, dénicher un crédit pour l’achat d’un véhicule est devenu un acte relativement simple, que vous passiez par un concessionnaire ou un particulier. 

Avec des montages financiers de plus en plus accessibles, les solutions de crédits ou de facilités de paiement des constructeurs se sont développées et ouvrent davantage la voie aux vendeurs professionnels.

« Les filières bancaires des constructeurs français ont des propositions de financement extrêmement pointues pour capter le client avec des crédits exceptionnels à taux zéro », affirme François Roudier, directeur de la communication du Comité des constructeurs français d’automobiles.

Aujourd’hui, les professionnels permettent de financer l'achat du véhicule en toute sécurité pour tous types de financements classiques : LLD (location longue durée), LOA (location avec option d’achat), etc. Les enseignes de distribution offrent également des conditions de reprise pour payer une partie du véhicule et « une garantie satisfait » ou remboursé 7 jours. « C’est un phénomène européen né au Royaume-Uni en 2009-2010, qui aujourd’hui concerne quasiment la moitié des crédits accordés par les distributeurs français pour les véhicules neufs », poursuit Thomas Bertrand.

Lorsque l’on achète à un professionnel, le plus simple et le moins coûteux consiste à payer un acompte le jour de la commande par carte bancaire ou chèque après avoir vu le véhicule. Le solde peut être réglé par virement directement à l'enseigne de distribution ou au négociant indépendant deux jours avant la livraison si l’acheteur est en confiance ou par chèque de banque à la livraison du véhicule.

« La prudence s'impose en revanche entre particuliers. Le plus simple et le plus sûr reste le paiement par chèque de banque. Le vendeur doit se faire adresser par l'acheteur, au moins un jour avant la transaction, un scan du chèque de banque afin de le faire authentifier par l’établissement bancaire éditeur », explique Thomas Bertrand, gérant de la société Autopink, distributeur de voitures d’occasion sur Internet.

Ainsi, afin d’éviter toute transaction frauduleuse, le conseil des acteurs du marché de l’automobile est unanime : il est préférable d’acheter auprès d’un professionnel.

« Il faut être extrêmement prudent concernant le marché de l’occasion. Il y a encore trop d’arnaques avec des escrocs de plus en plus rusés, à en croire les rapports de police », précise Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem de l’automobile.

 

A lire également dans notre dossier "Automobile, en avoir ou pas ?":

Les soubresauts du marché automobile français

Essence, maintenance et assurance, freins à l’achat ?

Posséder, c’est dépassé !

Crédit photo : © batya - Fotolia

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).