En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Bourse et Assurance Vie
Le Web Café ING Direct peut vous aider si vous avez des interrogations sur les différents produits bancaires proposés en ligne : bourse, assurance vie, fonds… Obtenez une réponse concise et rapide en ligne.
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Esculape
Contributeur

Assurance vie fonds euros

Bonjour,

 

J'ai compris que le capital en fond euros était garanti.

J'ai vu que les deux fonds euros d'ING, Eurossima et Netissima, était en grande partie constitués d'emprunt d'état français.

J'ai vu l'émission "complément d'enquête" sur France 2, le 19 mars, qui concernait la dette de la France et qui expliquait comment la France empruntait  régulièrement sur les marchés.

Il me paraît assez clair que la France ne pourra pas emprunter indéfiniment et que le risque de défaut de paiement de l'Etat français est envisageable.

Dans ce cas, je ne vois pas comment un assureur peut assurer le capital en fond euros sans lui même risquer la faïllite compte tenu de l'importance de la dette, et donc faire un défaut de paiement à ses assurés.

Bref, le fond euros est-il vraiment sans risque en perte de capital ou c'est moi qui "psychote" trop?

 

Merci.

1 SOLUTION APPROUVÉE

Solutions approuvées
Grégory-F
Retraité du Web Café

Re: Assurance vie fonds euros

Bonjour Esculape et banquier59,
 
Il est tout à fait normal de s’interroger sur la sécurité de son argent et nous vous remercions d’avoir soulevé ce sujet.
 
Bien que l’investissement en obligation d'état soit considéré comme le plus sûr (réglementation Solva 2), un principe de précaution anime toujours E-cie vie dans la répartition de ses actifs. C’est pourquoi deux grandes dispositions permettent de limiter l’impact d’une faillite de la France.
 
1ere disposition : le principe de diversification des fonds en euros. Le fonds Eurossima est composé de 46% d’obligations d’états diversifiées sur plusieurs pays européens (uniquement de grandes signatures comme l’Allemagne), le reste étant investi majoritairement sur des obligations du secteur privé sélectionnées pour la qualité de la signature des émetteurs puis dans une moindre mesure sur des actions ou des actifs immobiliers. Pour le fonds Netissima, la part d’obligation d’état ne représente que 26.5% de sa composition et comme pour le fonds en Euro, un principe de ventilation sur plusieurs états (grandes signatures uniquement) est effectué. Ainsi, l’investissement dans le secteur privé est privilégié avec 28 % de sa répartition sur le secteur de l’immobilier et 39 % d’investissement sur des obligations d’entreprises (grandes signatures européennes) le reste de la ventilation étant investi sur des actions ou autres actifs. Vous pouvez consulter la répartition du fonds Eurossima en cliquant sur ce lien et en cliquant ici pour le fond Netissima.
 
2eme disposition : La Participation pour Provisions aux Excédents (PPE). Chaque année, l’assureur réserve une part de ses bénéfices qu’il met de côté pour faire face aux risques éventuels des marchés. Ainsi, l’assureur pourrai utiliser cette réserve et ne serrait impacté qu’en cas d’insuffisance de cette provision. Dans ce cas de figure, le capital de l’assuré ne serait pas entamé, car l’assureur garantit celui-ci, seul le rendement du fonds en euros pourrait diminuer.
 
Si malgré ces précautions, l’assureur ne pourrait encaisser une perte sur un exercice, deux  possibilités se présenteraient :
 
1ere possibilité : Un rachat ou une nationalisation est toujours possible.
 
2eme possibilité : Le fonds de garantie des assurances de personnes permettrait de garantir jusqu’à 70 000 euros pour l’ensemble des contrats détenus chez un même assureur. 
 
Enfin nous tenons à insister le fait que la risque de perte de capital détenu sur un fonds en euros est quasi inexistant, l’assureur couvrant ses actifs en provisionnant une partie de ses bénéfices (redistribués dans les 8 ans qui suivent aux assurés si l’assureur n’en a pas eu besoin). Il est important de noter que la faillite d’un assureur dû à un défaut de paiement d’un pays n’est pas le scénario le plus probable à l’heure actuelle et encore moins dans le cas d’un défaut de paiement de la France. Si toutefois ce scénario se réalisait des solutions, comme décrit précédemment, existent pour conserver votre argent.
 
Nous espérons avoir pu vous rassurer et vous souhaitons une agréable fin de journée.

Voir la solution dans l'envoi d'origine

2 RÉPONSES 2
banquier59
Nouveau Contributeur

Re : Assurance vie fonds euros

Bonjour Esculape,

 

En effet une obligation est garantie a échéance sauf faillite de la société.

 

Dans le cas de l'Etat Français il faudrait que celui ci ce déclaré en faillite pour que ton fonds euro se voit prendre un risque.

 

Toutefois les dernières régles internationales et européènne renforcent les fonds propres des établissements pour qu'ils soient en mesure le plus possible de faire face à un tel risque systémique. De plus il existe au niveau Européén un fonds d'urgence pour répondre à ce risque.

 

Aujourd'hui l'Etat Français est certe endetté, mais il est également considéré comme l'un des Etat les plus sur et le plus à même de rembourser ses dettes.

 

Le risque est donc vraiment trés faible, de plus le fonds euro n'est pas investi à 100% en emprunt d'etat français, mais mieux vaux de l'emrpunt français que de l'emprunt Grec.

 

En éspérant t'avoir rassuré !

 

 

Grégory-F
Retraité du Web Café

Re: Assurance vie fonds euros

Bonjour Esculape et banquier59,
 
Il est tout à fait normal de s’interroger sur la sécurité de son argent et nous vous remercions d’avoir soulevé ce sujet.
 
Bien que l’investissement en obligation d'état soit considéré comme le plus sûr (réglementation Solva 2), un principe de précaution anime toujours E-cie vie dans la répartition de ses actifs. C’est pourquoi deux grandes dispositions permettent de limiter l’impact d’une faillite de la France.
 
1ere disposition : le principe de diversification des fonds en euros. Le fonds Eurossima est composé de 46% d’obligations d’états diversifiées sur plusieurs pays européens (uniquement de grandes signatures comme l’Allemagne), le reste étant investi majoritairement sur des obligations du secteur privé sélectionnées pour la qualité de la signature des émetteurs puis dans une moindre mesure sur des actions ou des actifs immobiliers. Pour le fonds Netissima, la part d’obligation d’état ne représente que 26.5% de sa composition et comme pour le fonds en Euro, un principe de ventilation sur plusieurs états (grandes signatures uniquement) est effectué. Ainsi, l’investissement dans le secteur privé est privilégié avec 28 % de sa répartition sur le secteur de l’immobilier et 39 % d’investissement sur des obligations d’entreprises (grandes signatures européennes) le reste de la ventilation étant investi sur des actions ou autres actifs. Vous pouvez consulter la répartition du fonds Eurossima en cliquant sur ce lien et en cliquant ici pour le fond Netissima.
 
2eme disposition : La Participation pour Provisions aux Excédents (PPE). Chaque année, l’assureur réserve une part de ses bénéfices qu’il met de côté pour faire face aux risques éventuels des marchés. Ainsi, l’assureur pourrai utiliser cette réserve et ne serrait impacté qu’en cas d’insuffisance de cette provision. Dans ce cas de figure, le capital de l’assuré ne serait pas entamé, car l’assureur garantit celui-ci, seul le rendement du fonds en euros pourrait diminuer.
 
Si malgré ces précautions, l’assureur ne pourrait encaisser une perte sur un exercice, deux  possibilités se présenteraient :
 
1ere possibilité : Un rachat ou une nationalisation est toujours possible.
 
2eme possibilité : Le fonds de garantie des assurances de personnes permettrait de garantir jusqu’à 70 000 euros pour l’ensemble des contrats détenus chez un même assureur. 
 
Enfin nous tenons à insister le fait que la risque de perte de capital détenu sur un fonds en euros est quasi inexistant, l’assureur couvrant ses actifs en provisionnant une partie de ses bénéfices (redistribués dans les 8 ans qui suivent aux assurés si l’assureur n’en a pas eu besoin). Il est important de noter que la faillite d’un assureur dû à un défaut de paiement d’un pays n’est pas le scénario le plus probable à l’heure actuelle et encore moins dans le cas d’un défaut de paiement de la France. Si toutefois ce scénario se réalisait des solutions, comme décrit précédemment, existent pour conserver votre argent.
 
Nous espérons avoir pu vous rassurer et vous souhaitons une agréable fin de journée.
Meilleurs auteurs de solution