En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

A savoir
Restez informer de l'actualité d'ING Direct
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Profil anonyme
Non applicable

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Bonjour Oral-B. Pour ne pas l'avoir dans les dents ?

Bon mis à part cette blagounette pour détendre l'atmosphère. J'ai posté l'article "y a pas le feu au lac" justement pour éviter le côté anxiogène...Et ne pas confondre vitesse et précipitation ! étant donné que les propositions les plus "moins" pire financièrement  sont les éventuels repreneurs, pourquoi ne pas essayer de négocier avec les banques en ligne qui ne sont pas (plus) interessées ?

momo59260
Nouveau Contributeur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Bonjour

l'UFC en parle: https:La banque en ligne ING a annoncé qu’elle se retire du marché français et recherche un repreneur pour son portefeuille de clients. Comment ces quelque trois millions de particuliers doivent-ils réagir ?

Après c-zam lancé par carrefour, c’est au tour d’ING Direct, la pionnière des banques en ligne en France, de jeter l’éponge. Vingt et un ans après son ouverture à grand renfort de publicités sur fond orange, la filiale de la banque néerlandaise met fin à ses activités. La société n’a jamais atteint la rentabilité dans l’Hexagone et n’a pu résister à des années de taux d’intérêt qui rasent le plancher. Son fameux super livret orange LEO, lancé au taux de 5 % en 2000, est aujourd’hui tombé à… 0,01 % d’intérêt brut ! En attendant un futur repreneur (la Société générale qui possède Boursorama et le Crédit mutuel Arkéa à la tête de Fortuneo ont chacun déposé une offre) pour ses activités, ING rationalise son portefeuille clients en clôturant plusieurs centaines de milliers de comptes très peu utilisés.

Les clients (que leurs comptes aient été fermés ou non) ne manquent pas actuellement de manifester des inquiétudes sur l’avenir de leurs avoirs. Quelques premiers éléments de réponse.

CLÔTURE DES COMPTES COURANTS ET LIVRETS ORANGE

La loi autorise les banques à clôturer unilatéralement les comptes courants de leurs clients… à condition que celles-ci respectent des règles de forme et un délai de préavis. Il faut distinguer entre les comptes actifs et les inactifs. Selon les critères de la loi, les comptes inactifs n’ont connu aucune activité (retrait, virement, consultation de comptes…) ou prise de contact (e-mail, appel, etc.) depuis un an. Dans ce cas, les banques ont l’obligation légale de fermer ces comptes, en respectant un préavis de six mois. « Si les comptes courants sont toujours actifs, la banque peut malgré tout décider de rompre unilatéralement la relation contractuelle. Mais cette fois, et de façon assez étrange, le délai de préavis fixé par la loi est réduit à deux mois », détaille Anne-Sophie Ramond, avocate spécialisée en droit bancaire. ING semble, en l’espèce, avoir manifestement commis des irrégularités. Les délais de six mois pour les comptes dormants et de deux mois pour les comptes actifs n’auraient notamment pas été respectés. Dans ces cas, les clients peuvent contester auprès de leur conseiller (et devant les tribunaux en cas de rejet de leur demande) cette mesure. Encore faut-il qu’ils y trouvent un intérêt. En effet, si la banque a bien procédé au versement du solde du compte (par virement ou chèque) avant de le fermer, il n’y a pas vraiment de raison de souhaiter rester auprès d’un établissement qui va mettre fin à son activité.

Il est en revanche bien évident que si la société a clôturé le compte sans permettre au client de récupérer ses avoirs, il faut contester immédiatement la décision. « La loi oblige les établissements bancaires, procédant à la fermeture d’un compte, de verser le solde au client (par virement ou chèque). Dans le cas des comptes inactifs, les sommes peuvent être consignées auprès de la Caisse des dépôts et consignations », précise Anne-Sophie Ramond. Si les sommes sont importantes, il faut contacter sans perdre de temps son agence bancaire. On peut envisager de déposer parallèlement une plainte auprès du tribunal judiciaire si l’établissement tarde trop. La même démarche et les mêmes précautions valent pour le livret ING Orange (ex-super livret) qu’il n’y a plus aucun intérêt à conserver.

Enfin, il faudra veiller à avertir un à un les organismes (notamment employeur, impôts, opérateurs de téléphonie et d’énergie, etc.) de son changement de compte pour rediriger les virements et prélèvements réguliers réalisés à partir des comptes ING.

TRANSFERT DES COMPTES

La majorité des clients d’ING possèdent toujours aujourd’hui un compte courant actif (ou des comptes épargne) auprès d’elle. Pour eux, la question est de savoir s’ils ont intérêt à fermer ces comptes de leur propre initiative ou attendre que la banque les transfère auprès du futur repreneur.

La réponse est plus simple pour les comptes courants. Les clients ont la possibilité de virer eux-mêmes, directement en ligne, les sommes possédées sur leur compte ING vers celui possédé dans un autre établissement, puis en demander la fermeture. « Les conditions générales d’ING indiquent d’ailleurs précisément à l’article 34, titre 6, page 11, que les clients peuvent clôturer leur compte courant à tout moment, sans préavis », souligne Anne-Sophie Ramond. Il est probable qu’en cas de reprise, les clients d’ING ne bénéficieront pas des conditions avantageuses offertes aux nouveaux clients. Ce peut être ainsi l’occasion pour eux de comparer les conditions offertes aujourd’hui sur le marché et de négocier au mieux le replacement de leur argent.

S’agissant de l’assurance vie ING Vie, il faut savoir qu’ING n’est qu’un intermédiaire et ne détient aucun fonds à ce titre. C’est Generali Vie qui gère les contrats. Ces derniers ne peuvent ainsi pas être modifiés ou fermés en raison du départ d’ING. Il n’y a ainsi, a priori, pas de raison de les transférer ailleurs.

Reste les livrets A et LDDS. Il faut savoir qu’on ne peut transférer soi-même l’argent ; une intervention de la banque est nécessaire. L’aléa est ainsi plus important. Les livrets devront être fermés puis rouverts dans une autre banque. Il peut être malgré tout prudent d’organiser soi-même ce départ (clôture puis réouverture de ses livrets) vers un autre établissement, avant la reprise du portefeuille d’ING. En cas de mauvaise volonté manifeste de la banque, la menace de porter plainte peut se révéler efficace… Surtout si les particuliers parviennent à se regrouper au sein d’un collectif, comme certains clients d’ING ont commencé à le faire.

Une précision : les clients qui ont dépassé les plafonds de versements ne pourront, en cas de réouverture, verser les intérêts capitalisés sur le nouveau livret A ou LDDS, mais seulement sur un autre compte ou livret.

 

jp19
Contributeur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

@momo59260 "l UFC en parle"

 

Oui, cet article date d'il y a 8 jours ;-)

BOB13003
Nouveau Contributeur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

"Une précision : les clients qui ont dépassé les plafonds de versements ne pourront, en cas de réouverture, verser les intérêts capitalisés sur le nouveau livret A ou LDDS, mais seulement sur un autre compte ou livret."

 

Cela n'est pas normal, personnellement j'ai ouvert un livret en 2009 au plafond a l'epoque, j'ai donc acquis des intêrets qui eux même étaient capitalisés....! 

Même si les taux sont bas, j'ai une perte d'intêret et surtout c'est un placement NON FISCALISE

 

 

jp19
Contributeur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

@Bob13003 Dans ton cas, le mieux est d'attendre : peut-être qu'une exception sera faite, dans le cas précis et spécifique d'ING, concernant les détenteurs de livrets réglementés dépassant le plafond.

Au pire, tu seras confronté à la même limitation qu'actuellement, au mieux tu pourras la contourner. En résumé, tu n'as rien à perdre en patientant ;-)

jp19
Contributeur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

@Bob13003 "j'ai ouvert un livret en 2009 au plafond a l'epoque"

 

=> Quel type de livret as-tu ?

Le plafond du livret A a été réévalué en 2012

Le plafond du LDD a été réévalué en 2012

Le LEP n'est pas commercialisé par ING

Profil anonyme
Non applicable

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Re,

Merci pour vos réponses au sujet de l'impossibilité de clore soi même un livret orange.

L'obligation de passer par une demande téléphonique me parait incongrue à l'heure du tout électronique, ce d'autant que la fermeture progressive de tous les comptes ING surcharge inutilement les standards téléphoniques.

Mais je ne suis pas directeur stratégique au sein d'ING.

Ma demande est à considérer, elle, comme close.

Cordialement

 

 

 

RJVB
Contributeur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

BOB13003:

> Cela n'est pas normal, personnellement j'ai ouvert un livret en 2009 au plafond a l'epoque, j'ai donc acquis des intêrets qui eux même étaient capitalisés....! 

 

Normal ou non, je ne vais pas m'exprimer, mais inévitablement correct, si, ça l'est. Ces livrets ne se transfèrent pas, doivent donc être clôturé dans l'ancienne banque et re-ouvert dans la nouvelle. Les 2 opérations doivent a priori se faire selon les conditions qui s'appliquent, ce qui veut dire celles du jour pour le nouveau livret. C'est bien la raison pour laquelle j'ai encore un compte au Crédit Agricole: mon PEL de '97 y dort tranquilement.

Vu les taux d'intérêt et les plafonds en question, votre perte ne peut pas être astronomique, même calculée sur les 10 années à venir...

BOB13003
Nouveau Contributeur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

"=> Quel type de livret as-tu ?

Le plafond du livret A a été réévalué en 2012"

 

Il s'agit du livret A que j'ai également remis au plafond en 2012 !

 

Vvvv
Nouveau Contributeur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Je suis bien d'accord avec vous. J'ai moi-même un livret orange à 10e et quelques centimes depuis 7 ans parce qu'il n'a jamais été possible de le fermer autrement que par téléphone ou par courrier. A l'époque, j'avais dit par mail que je voulais le fermer (le service client par mail existait encore) parce que je n'en aurais pas besoin avant plusieurs années et on m'avait répondu que ce n'était pas un problème de le laisser quasi vide et comme je ne voulais pas téléphoner, c'est resté comme ça.

Pilou
Contributeur d'honneur

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

A ceux qui s'offusquent de devoir clore leur(s) livret(s) par téléphone, je rappelle que les conditions contractuelles sont clairement indiquées dans les conditions générales que les clients ont acceptées lors de la souscription (y compris les modifications qui ont pu y être apportées)

 

En l'occurence, il est aussi possible de demander la cloture par courrier (mais c'est plus incertain quant aux délais ...)

jp19
Contributeur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Mais oui, pleinement d'accord avec toi : pour une fois qu'une procédure est simple et rapide ;-)


A titre de comparaison, j'ai voulu clore un livret chez PSA Banque : ils demandent un courrier recommandé, et quand ils le reçoivent, ils t'envoient un mail pour te dire "on a bien reçu votre demande, si vous ne changez pas d'avis sous 8 jours, on fera le nécessaire" => Franchement, je préfère 1.000 fois appeler ING !

140907712
Visiteur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

bonjour

BFMBUSINESS le 26-01-22

Comptes courants
ING a tenu à rappeler que, compte tenu des modalités de cession envisagées pour son activité France, il y aurait "nécessairement, pour des raisons techniques", clôture de l’ensemble des comptes de la clientèle et non pas simplement une fraction.

Les comptes seront donc fermés par ING, le repreneur offrira ensuite le choix aux clients actuels: reprendre le compte courant en question ou acter un transfert avec un établissement tiers. La procédure sera donc bien différente de celle d'HSBC France dont la cession a eu lieu l'an passé.

MERCI POUR LES INFOS!!!!!

Nephila
Visiteur occasionnel

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Bonjour,

 

Ayant tout juste découvert ce forum je n'ai pas pu lire depuis le début les differentes réponses.

Peut être que cette question a déjà été posée et je m'en excuse mais sait on si lors du transfert des comptes vers les nouveaux acheteurs ING fera payer des frais pour transfert de comptes  ? 

 

Par avance merci

axelle82
Visiteur fréquent

Re: Mise à jour - Revue stratégique de la banque en ligne

Bonjour,

 

Commençons-nous à avoir plus de détails sur la fermeture d'ING en France ? car je suis un peu inquiète concernant les comptes détenus chez ING... J'ai surtout une assurance vie et un crédit immobilier !

J'avais cru lire que tout s'arrêtait en mars et nous sommes bientôt en février.

Merci beaucoup pour vos retours.

Axelle